Home arrow Edouard melin arrow biographie
 
biographie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

Papa EDOUARD
Image


Edouard MELIN dit "Papa Edouard" par les enfants de ses employés (à partir des années 30). 

 

Les 3 frères MELIN   1920 (sur le pas de la porte en haut de l'image)

 - Hyppolite Etienne dit "Edouard" 1891 - 1967 (à droite avec chapeau)

- Louis 1898 -1965 au centre

- Marcel à gauche

Au 1er plan au milieu: Jeanne Delorme

Les 3 frères (de gauche à droite: Louis, Edouard, Marcel)


BIOGRAPHIE d’ EDOUARD MELIN : 

-  Naissance le 10/05/1891 : « MELIN Hippolyte Etienne (qui se fera prénommer Edouard par la suite) fils de MELIN Achille Edouard –né le 15/01/1863- créateur de l’entreprise familiale; - décédé le 01/06/1911- et de BAROT Angèle Esther née en 1869 décédée en 1915».

- 2 frères, 3 sœurs

- Service militaire avant la guerre 1914 au 167ème RI de Soissons.

- Mobilisé en 1914, il terminera la guerre avec le grade de  Lieutenant, blessé aux jambes il sera décoré de la Légion d’Honneur et de la Croix de Guerre.

- Marié à la fin de la guerre à Jeanne Delorme née en 1895 et décédée en 1920 de maladie.

- Il se remarie quelques années plus tard avec Yvonne Dubois décédée en 1937, également à la suite d’une longue maladie.

- Il se remaria une 3ème fois en 1944 avec Jacqueline Dubois dont il eu 3 enfants (1944, 47, 49) (voir : « La grande famille »).

-Il reprend l’entreprise avec ses 2 frères – Louis- Marcel- et sa mère au décès de son père en 1911. Sa mère décède en 1915, et l’entreprise «  Les fils d’Achille MELIN » poursuit son activité jusque vers les années 30 où il reprend seul l’entreprise « les ATELIERS MELIN ».

-L’entreprise connaît un très grand essor jusqu’à la guerre de 39 - 45.

-A la libération, l’entreprise connaît des moments difficiles, malgré de nombreuses innovations:
     1-commerciales (développement et importation nouveaux produits),

     2-industrielles (dépot de brevets d'inventions)

     3-sociales ( l'entreprise au service de ses collaborateurs....).

- En août 1948, il perd la direction de son entreprise qu’il abandonnera définitivement quelques années plus tard. En 1952 il quittera alors Soissons pour s’installer dans les Ardennes, à Charleville à la tête d’un  Hôtel Restaurant. Par la suite, il  reprendra des fonctions commerciales, principalement dans la vente de machines agricoles. Il sera directeur commercial dans une entreprise en Bretagne et dans la Loire avant de revenir finir ses jours à Soissons en 1967.



 
< Précédent